NEWSLETTER

du 30 mai au 10 juin 2017
Mar-Jeu-Sam : 20h30 / Mer-Ven : 19h

23 RUE COUPERIN

THÉÂTRE

Karim Bel Kacem

Think Tank Theatre

Quel est le point commun entre les compositeurs Mozart, Debussy, Ravel et Couperin ? Ils ont tous donné leur nom à l’une des barres d’immeubles du « Pigeonnier », banlieue du Nord de la France, foyer d’émeutes répétées dans les années 1990 et 2000… « Plus le bâtiment était disgracieux, plus le compositeur était célèbre. Une expérience sociologique, paraît-il », se souvient Karim Bel Kacem, qui a vécu ses dix-sept premières années au 23 rue Couperin. Alors que la France prend la mesure de sa désastreuse planification des cités, le metteur en scène revient dans le quartier qui l’a vu grandir. En lieu et place de la violence règne un vide assourdissant. Et si Couperin et ces autres veilleurs silencieux sortaient de leur mutisme ? Et si les pigeons, les vrais, habitants et observateurs philosophes du quartier, avaient quelque chose à raconter sur toutes ces vies aux ailes coupées, confinées à l'ombre du béton et de la grande musique ?

 

texte et mise en scène Karim Bel Kacem avec Karim Bel Kacem et Alain Franco direction musicale Alain Franco musiciens Alain Franco et Michael Schmid, Aurélie Entringer, Serge Vuille et Flavio Virzi de l’Ensemble Ictus scénographie et lumières Jonathan O’Hear dramaturgie Corentin Rostollan vidéo Benjamin Cohenca son François Thuillard
direction technique Hugo Frison éducateur d'oiseaux Tristan Plot


administration et production Alexandra Nivon production Think Tank Théâtre
coproduction Saint-Gervais Genève Le Théâtre, Maison de la Culture d'Amiens – Centre européen de création et de production et Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes
soutiens Fondation Leenaards, Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l'Art, Département de la culture et du sport – Ville de Genève


En collaboration avec l'Ensemble Ictus

 


Salle Marieluise Fleisser
2ème sous-sol - grande salle

Karim Bel Kacem écrit une pièce musicale qui parle du quartier de son enfance, le « Pigeonnier » d’Amiens, cité chaude dont les rues portaient toutes des noms de grands compositeurs classiques.

SPECTACLE