NEWSLETTER

Du 10 novembre au 20 décembre 2015
Du mardi au dimanche de 12h à 18h

FACE À ELLE

EXPOSITION

Denis Ponté, photographies

Elle ? C’est Yasmine, Marianne, Sabine, Aïda, Kholoud... Son pays c’est l’Égypte, la Turquie, le Sri Lanka, la Suisse, le Kosovo... Elle a 18 ans, 35 ans, 72 ans, elle est enseignante, géographe, femme au foyer, étudiante... Elle réside à Genève depuis toujours, depuis dix ans, depuis le mois passé. Elle est blonde, voilée, brune, porte les cheveux courts, sourit. Elle est de confession musulmane. Et elle a accepté, comme cinquante-quatre d’entre elles, de passer devant l’objectif du photographe Denis Ponté.
 

Le résultat est à découvrir dans une exposition et un livre. Les portraits en noir et blanc de Denis Ponté, frontaux, délicatement floutés, tiennent du miracle. Un pas franchi vers l’autre, une invitation au face-à-face, yeux dans les yeux. Au-delà des préjugés, du regard social qui reproduit paresseusement ses clichés au sujet de « la femme musulmane », ces cinquante-quatre « elle » forment une chaîne d’expérience intime. Une aventure sensorielle. C’est-à-dire humaine.


Denis Ponté dans Médialogues le 28/11/15 ICI


Denis Ponté sur Radio Vostok, La quotidienne du 12/11/15 ICI


Critique dans la Tribune de Genève du 10/11/15 ICI


Denis Ponté, invité du 12h30 RSR La Première, le 03/11/15 ICI


 

un projet de Denis Ponté et Lucia Dahlab photographies Denis Ponté soutiens Service Agenda 21 – Ville durable de la Ville de Genève, BIE – Bureau de l'intégration des étrangers de l'État de Genève, Loterie romande, fondation privée genevoise, Service égalité UNIGE

Entrée libre
 

Salle Käthe Kollwitz
1er étage - salle d'exposition

Salle Robert Filliou
2ème étage - salle d'exposition

Sélectionnez les documents et images que vous souhaitez obtenir puis saisissez vos infos personnelles. Vous recevrez un e-mail contenant les liens qui vous permettront d'y accéder directement

Images:

Au-delà du cliché

Elles sont cinquante-quatre à avoir accepté de poser devant l’objectif de Denis Ponté. De tous âges, de toutes nationalités, elles ne partagent que deux traits : elles vivent à Genève. Et elles sont musulmanes. Le face-à-face peut commencer.

EXPOSITION